les 11 otages israéliens relâchés sont arrivés en Israël et 33 prisonniers palestiniens ont été libérés

Image de couverture : Cette image fournie par l’armée israélienne montre le jeune Franco-Israélien Eitan Yahalomi, 12 ans, alors qu’il vient de retrouver sa mère, au poste-frontière de Kerem Shalom, en Israël, le 28 novembre 2023. HANDOUT / AFP

  • Onze otages israéliens ont été libérés lundi 27 novembre au soir par le Hamas. Tous possèdent une double nationalité, trois sont Français. Huit de ces otages sont mineurs, les plus jeunes, des sœurs jumelles, sont âgées de 3 ans.
  • Emmanuel Macron s’est dit « extrêmement heureux » après la libération des trois jeunes franco-israéliens, Eitan Yahalomi, 12 ans, Sahar Calderon, 16 ans, et Erez Calderon, 12 ans. Le père de ces deux derniers « reste aux mains du Hamas », a déploré MPatrick Klugman, l’avocat de la famille Calderon.
  • Israël a annoncé tôt mardi la libération de 33 prisonniers palestiniens. Le premier ministre a par ailleurs approuvé une liste de 50 prisonnières palestiniennes susceptibles d’être libérées en échange de nouvelles libérations d’otages israéliens.
  • Le Qatar affirme qu’un accord « a été conclu pour prolonger la trêve humanitaire de deux jours dans la bande de Gaza ». Le Hamas a confirmé que cette pause, censée expirer mardi matin, serait prolongée jusqu’à jeudi 6 heures (heure de Paris). Israël n’a toutefois pas confirmé la prolongation de la trêve.
  • Le Hamas a annoncé « travailler à une nouvelle liste d’otages » à libérer dans le cadre de l’extension de la trêve.
  • Selon le Croissant-Rouge palestinien, 150 camions d’aide humanitaire sont entrés dans le nord de la bande de Gaza depuis le début de la trêve. Plus tôt, il avait précisé que l’aide contenue dans les camions comprenait de la nourriture, de l’eau, du lait en poudre pour bébés et des couvertures.
  • Le porte-hélicoptères français Dixmude, configuré pour offrir du soutien hospitalier aux blessés de la bande de Gaza, est arrivé lundi dans le port égyptien d’El-Arich, a rapporté une source portuaire à l’Agence France-Presse, au quatrième jour d’une trêve entre Israël et le Hamas. Selon la même source, le navire comprend « deux blocs opératoires » et quarante lits environ.
  • Le président israélien a rappelé lundi à Elon Musk, le « rôle énorme » que le milliardaire a à jouer dans le combat contre la haine des juifs, lors d’un entretien en Israël. M. Musk avait auparavant visité, avec le Premier ministre Benyamin Nétanyahou, Kfar Aza, un kibboutz du sud du pays attaqué le 7 octobre par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Retrouvez notre précédent direct en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles sur la guerre entre Israël et le Hamas

Décryptage. La difficile équation de Benyamin Nétanyahou, entre la trêve pour les otages et la guerre contre le Hamas

Récit. Pourquoi Yahya Sinouar, l’inflexible chef du Hamas, est le maître du jeu à Gaza

Tribune. « Il faut une véritable offensive de paix au Proche-Orient »

Décryptage. Avec la libération d’otages au compte-gouttes, le Hamas poursuit la guerre contre Israël sur le terrain psychologique

Entretien. « A Gaza, plus de 100 employés des Nations unies sont morts, c’est sans précédent »

Editorial. Libérer tous les otages de Gaza

Chronique. Jamais la Palestine n’a autant souffert

Les faits. L’aide humanitaire arrive dans Gaza privée d’eau, de nourriture et de médicaments

Vidéo. L’émotion après la libération des premiers otages

Récit. Israël-Palestine, deux familles dans le fracas de l’histoire